MIRA…Au début c’était une robe


Adulte / mercredi, janvier 8th, 2020

Il y a des fois comme ça où l’on se sent pousser des ailes et pourtant tout ne se passe pas comme prévu ….aïe aïe aïe
L’objet du crime? La robe Mira du magazine Fibre mood (4/2019)

Il s’agit d’une robe à volants avec une ouverture dans le dos, plutôt simple mais basique et passe partout.

C’est un genre de robe qui selon le tissu, peut être porté de toute les façons possible:

Version rock avec perfecto et boots noir

Version babydoll avec des derbies

Version bohème chic tout en dentelle

Version estivale avec un imprimé fashy

Version hivernale porté avec un collant opaque et un gilet en maille….bref vous l’aurez compris c’est LA robe fluide qui va t’accompagner toute l’année.

Le magazine indique une difficulté de 3/5, dû aux fronces et à la réalisation de l’ouverture dans le dos.

On ne le répètera jamais assez….il faut toujours lire les instructions d’un patron….même pour une débutante comme moi 😆

Oui mais voilà j’étais trop sûre de moi, pressée de la coudre pour pouvoir la porter le 31 décembre et vlan j’ai cumulé les bourdes:

1- J’ai reporté le patron sans l’ouverture dans le dos

Heureusement que j’ai eu la bonne idée d’essayer d’y passer la tête avant d’aller plus loin dans ma couture! J’ai donc créé l’ouverture et ajouté une parmenture au col. Je n’aime pas trop faire d’ourlet simple à ce niveau là, surtout sur des tissu chaine et trame
2- J’ai inversé l’ordre des 2 volants

Pas si grave me direz vous?! Et bien si ma petite dame….le volant du haut et du bas ne font pas la même largeur! J’ai donc mis le volant du bas en haut …erreur que j’ai comprise une fois que j’avais bien tout froncé, cousu et …SURJETÉ!!!!!!!!!!!!!!!!!!! toi même tu sais qu’à ce niveau là, l’envie de défaire ta couture pour recommencer comme il se doit est aussi tentante qu’un saut en chute libre
DONC…

La robe Mira est devenu le top MIRAbelle 😆

Les manches du patron ne me plaisaient pas et je les ai transformées de façon à me rapprocher des manches de chemisiers.

Pour cela, j’ai puisé dans mes patrons et choisi les manches de la chemise liseron de Atelier Scamit qui comporte une fente et des poignets.

Voici comment j’ai procédé :

○ J’ai retracé la manche de mira sur celle de liseron, c’est à dire que j’ai juste modifié la forme du bas de manche. Je n’ai pas touché à la tête de manche. J’ai reporté les repères de la fente en bas de manche, ceux du dos, devant et milieu de la tête de manche.

○ J’ai créé des poignets de manches en me basant sur la hauteur de ceux de liseron, mais comme je voulais un effet manche bouffante, j’ai choisi la longueur selon mon tour de poignet tout en y ajoutant un peu d aisance.

○ Au lieu d ajouter une patte de manche au niveau de la fente, j’ai seulement fait une fente indéchirable ( plein de tuto vidéo à ce sujet pour vous aider) pour éviter de surcharger mon tissu fluide.

○ Ensuite j’ai thermocollé mes poignets et les assembler aux manches. Là aussi plein de vidéos sont disponibles, mais pour l avoir visionné plusieurs fois celle du montage de la chemise liseron sur you tube est très bien faite.

Il ne reste plus qu’à assembler les manches au haut ( attention il y a un embus à résorber) et c’est terminé 😁.

J’ai mis un bouton recouvert dans le dos et des pressions aux poignets….

Alors Mira ou Mirabelle?!

Bon je ne renonce pas à ma robe pour autant….je l’aurai un jour….je l’aurai 🤣.

3 réponses à « MIRA…Au début c’était une robe »

  1. Parfois quand je surfile des pièces ensemble, une petite voix me dit « t’es sûre ? » . Je n’écoute pas, et en général je m’en mords les doigts :)) parfois j’ai même l’impression que je passe plus de temps à découdre qu’à coudre
    Mais ton petit top est tout charmant, c’est l’essentiel !

Laissez moi un commentaire!